Planète humanitaire


35919040Coup de projecteur sur…bandeau_00_abbe_pierre_fondation

La Fondation « Abbé Pierre »

L’association de l’Abbé Pierre vise à aider les sans-logis.. et lutter contre la pauvreté

  bandeau_titre

pierreL’Abbé Pierre, né Henri Grouès le 5 août 1912 à Lyon, et mort à Paris le 22 janvier 2007, était un prêtre catholique français.

 

L’Abbé Pierre a été résistant, député, fondateur du mouvement Emmaüs une association en lutte contre l’exclusion et de la fondation pour le logement des défavorisés.

 

220px-Logo_Fondation_Abbé_Pierre.svgC’est avec le froid de l’hiver 1954, meurtrier pour les sans abri que l’Abbé Pierre acquiert sa notoriété. Il lance le 1er février 1954 un appel sur les antennes de Radio-Luxembourg (RTL).
L’appel lancé est entendu et rapporte 500 millions de francs parmi lesquels Charlie Chaplin donnera deux millions avec une très belle preuve de charité prétextant : « je ne les donne pas je les rends, ils appartiennent au vagabond que j’ai été et que j’ai incarné ».

 

L’Abbé Pierre dans son combat a obtenu une loi interdisant les expulsions pendant la saison hivernale.

 

campagne_couvCette même année 1954, devant l’intérêt et les élans de générosité, l’Abbé Pierre fonde l’association Emmaüs.
Emmaüs s’est développé dans le monde entier, ainsi l’Abbé Pierre fonde en 1971 une autre association Emmaüs International.

 

En 1988, l’Abbé Pierre fonde la fondation Abbé Pierre pour le logement des défavorisés, une fondation reconnue en 1992 d’utilité publique.

 

L’Abbé Pierre était un ami de Coluche c’est d’ailleurs lui qui a célébré ses obsèques, un ami qui laisse une grande place vide autour de l’Abbé Pierre.

 

L’Abbé Pierre meurt le 22 janvier 2007 à Paris des suites d’une infection pulmonaire, il avait 94 ans.

450px-Orga_EF

Son action

Place de la fondation dans l’organisation d’Emmaüs France.

 

La Fondation Abbé-Pierre œuvre pour une plus grande prise en compte des besoins en logement des personnes aux ressources les plus faibles et apporte un important soutien financier à la création de logements « très sociaux » depuis 2005, au travers de 3 programmes consécutifs, « 1500 logements très sociaux », « 2000 toits pour 2000 familles » et « Toits d’abord », lancé le 3 avril 2012.

 

Son action contribue beaucoup à la sensibilisation du grand public à la crise du logement et à la mobilisation des donateurs.

 

quisommes_intro

 

Rapport annuel

La Fondation Abbé-Pierre rend chaque année, le 1er février, un rapport sur l’état du mal-logement en France, diffusé le jour de l’anniversaire de l’appel lancé par l’abbé Pierre en hiver 1954.

 

En 2004, ce rapport faisait état d’un manque de 600 000 logements en France ; la Fondation demandait la création de 80 000 logements sociaux par an et regrettait que « les responsables politiques ne prennent pas la mesure d’une crise sans précédent ». En mai 2004, la Fondation Abbé-Pierre et la Fédération nationale des offices d’HLM ont fait savoir dans une déclaration commune la nécessité de construire par an et sur trois ans au moins 90 000 logements locatifs accessibles aux personnes et familles à ressources modestes. Les deux organismes précisaient alors que les familles à revenus modestes représentent 65 % de la population française.

 

Le rapport 2005 de la Fondation Abbé-Pierre fait état d’inquiétudes persistantes à l’observation de la situation du logement, et spécifiquement du logement indigne, en dépit des mesures gouvernementales prises depuis 2004 pour relancer la construction de logements, que la fondation avait saluées comme une reconnaissance de la gravité de la situation qu’elle dénonçait depuis des années. Le rapport note que près d’un million de personnes sont hébergées en France chez des tiers (famille, amis, ou autres) faute de solution dans le parc social ou privé, dont au moins 150 000 dans des conditions très difficiles. L’emballement des loyers et le manque de logements sociaux créent des situations d’itinérance entre chambres d’hôtels, centres d’hébergement, habitats de fortune, ce qui fait des personnes ou ménages concernés des sans domicile permanent.

 

Le 1er février 2012, en présentant son 17e Rapport sur l’état du mal-logement, la Fondation témoignait d’une situation qui n’a cessé de se dégrader pendant 20 ans pour devenir insupportable. Revenant dans ce rapport, sur deux décennies de politique du logement, elle dressait un état des lieux des personnes frappées par le mal-logement. Aujourd’hui, ce sont près de 10 millions de personnes qui sont touchées de près ou de loin par la crise du logement.

FondationAbbéPierre

Contrat social pour une nouvelle politique du logement

Afin qu’un véritable changement de cap soit porté au plus haut niveau de l’État, la Fondation a invité le 1er février 2012 les principaux candidats à l’élection présidentielle à s’engager solennellement en faveur d’un “contrat social pour une nouvelle politique du logement » élaboré aux côtés des forces vives du pays (associations, experts, acteurs du logement, syndicats, collectivités locales…).

 

Ce contrat s’appuyait sur les 4 engagements majeurs de la « Mobilisation générale pour le logement » lancée par la Fondation le 22 septembre 2011. Cette action engagée avec de nombreux partenaires de la société civile a pris fin le 13 Juillet 2012. Cependant, l’action de la Fondation ne s’est pas arrêtée à cette date et la Fondation Abbé Pierre restera vigilante et surveillera, mois après mois, l’application des quatre engagements contenus dans le contrat social signé par le président de la république, François Hollande.

 

Depuis 20 ans, la situation du logement en France s’aggrave et la Fondation Abbé Pierre, au-delà de son rôle d’interpellation, poursuit son action pour pallier des manquements certains de l’État.

 

affiche-1-campagne-hiver-fondation-abbc3a9-pierre

Soutien suite aux catastrophes naturelles

Au-delà de ses actions sur le territoire national, la Fondation agit là où l’urgence se fait jour. Ainsi, en janvier 2005, au lendemain du tsunami en Asie du Sud-Est, la fondation Abbé-Pierre, en liaison avec Emmaüs International, s’est mobilisée pour venir en aide à 3 000 familles parmi les plus touchées du sud de l’Inde, en liaison avec les communautés Emmaüs installées dans la région : construction d’abris provisoires et fourniture d’objets de première nécessité (nattes, ustensiles de cuisine, filets de pêche, vêtements, outils…).

fondation-abbe-pierre-hiver-2012

Agrements

 

La Fondation est reconnue par l’administration fiscale française, ce qui permet aux donateurs de déduire jusqu’à 75 % de leurs dons de l’imposition sur leur revenu (à hauteur d’un plafond de 521 euros en 2011-2012 ; au-delà, la déduction fiscale est de 66 % dans la limite de 20 % du revenu). C’est le taux de déduction fiscale le plus élevé en France (Directrice du Développement des Ressources et Donateurs : Michel Raynaud). La Fondation peut recevoir également des dons dans le cadre de l’impôt de solidarité sur la fortune. Si vous êtes redevable de l’ISF, vous pouvez déduire de cet impôt 75 % du montant de don effectué dans la limite de 50 000 euros/an (loi TEPA).

 

Membre du comité de la Charte, la Fondation accepte de se soumettre volontairement au contrôle de cet organisme qui porte sur le respect des engagements de transparence souscrits.

 

La Fondation Abbé Pierre a reçu en 2006 les félicitations de la Cour des Comptes pour sa gestion des  » ressources collectées « .

2011_18243v1

bandeau_00_abbe_pierre_fondation